Le site du râteau fatal.
Citation au hasard : On ne peut poursuivre que ce qui nous échappe.
Qu'est-ce que la Friend Zone ?


Accueil

Informez-vous :

Concrètement :

  • Exemples de situation
  • Situtations réelles

Que faire :

  • Aidez-les !
  • Changez-les !

A visiter :

Intros

Contact

Voici une définition concise de la Friend Zone : il s'agit simplement de la catégorie dans laquelle les filles mettent les hommes qu'elles considèreront comme (très) bons amis/confidents, mais avec qui elles ne sortiront jamais. Ceux-ci sont au contraire les moins confidents et les moins proches intellectuellement.

Les personnes qui sont les plus susceptibles d'entrer dans cette Friend Zone sont : les personnes honnêtes, qui savent écouter les autres, qui sont proches et qui savent se rendre disponible. Si vous faites cela, vous faites un ami parfait. Et en cela, vous vous condamnez à la Friend Zone. Certes, les exceptions existent toujours, mais elles ne sont pas courantes.

Les personnes "naïves" espèrent pouvoir sortir avec une autre personne en suivant ce protocole d'ami parfait. Et, sans le savoir, elles se propulsent elles-mêmes vers l'échec cuisant de leur entreprise. De plus, la timidité fait que l'attente avant de se déclarer aggrave les choses au point de ne plus laisser aucun doute au râteau.

Ceci est donc confirmé par la fameuse petite phrase que tout le monde répète inlassablement aux célibataires désespérés : "Ca arrivera le jour où tu t'y attendra le moins". Cependant, la patience a des limites. Comment font-ils, ceux qui sortent un soir en boîte et se ramènent avec trois numéros de téléphone et une fille dans leur lit ?

Eh bien ils déjouent les pièges de cette saleté de Friend Zone. Il faut dire qu'en une soirée, il n'y a pas le temps de devenir ne serait-ce que l'ami de quelqu'un d'autre. Ils ont au pire donné leur nom, leur âge, quelques anectodes amusantes histoire de faire rire la galerie ("Femme qui rit à moitié dans ton lit"), et proposé à la demoiselle convoitée (en fait, prise au hasard parmi les filles les plus sexy) de finir la soirée chez lui. Et elle a accepté. Vous rendez-vous compte ? Alors que chez certaines personnes, ce processus prend plusieurs mois à se solder par un échec, nous avons là le cas d'un succès établi en seulement quelques heures, voire quelques minutes.

La plupart des gens qui agissent de la sorte sont surnommés les outlaw bikers (motards hors-la-loi) par la théorie de l'échelle. Cette théorie dit notamment qu'un homme ne pourra vraisemblablement jamais être ami avec une femme (sauf quelques cas), car il aura toujours envie de coucher avec cette femme. Et le meilleur moyen pour coucher avec une femme c'est justement de ne pas tisser de liens d'amitié avec elle. Au pire, on le fait après avoir couché avec elle, mais certainement pas avant.

Les personnes qui, à l'inverse des outlaw bikers, ne veulent pas coucher avec quelqu'un sans d'abord la connaître, sont certes dans le vrai, car elles veulent connaître l'amour le vrai, et pas seulement s'amuser un soir et regretter toute sa vie d'avoir gâché tant de temps et de relations, mais elles auront beaucoup de difficulté à atteindre leur but. Car elles auront encore plus de difficultés pour s'adapter à un environnement Sharewhore (Partagipute), où il faudra renier toute dignité, et affronter les clubs et les filles dites "faciles", afin de pouvoir enfin coucher avec l'une d'entre elles. Quel déshonneur, quelle honte, mais surtout, de quelle maladresse faisons-nous preuve dans cet exercice !

Quand on est pas habitué à la drague dans les lieux à forte densité de population, on doit bien avouer qu'on est très mauvais. Par quoi commencer ? Comment l'aborder ? Comment avoir l'air cool, fun ? Que lui raconter ? Que lui proposer ? A quel moment dois-je l'inviter chez moi ? Toutes ces questions, on se les pose quand on est pas habitués. Une fois l'expérience acquise, il suffit de répéter toujours la même chose à tout le monde, en adaptant un peu suivant les cas, et grâce au feeling, on sait si c'est dans la poche ou pas.

Et quand il s'agit de draguer hors de ces lieux, on reprend l'histoire à partir de zéro. Vouloir être un ami véritable, montrer qu'on tient à la personne, puis, quand vient le jour de la déclaration finale, patatras. La relation amicale reste, mais l'amertume se fait sentir, assez forte. La douleur, aussi. L'honneur est sauf. L'humilité aussi. Et revient l'incessant désir d'affection et de tendresse, toujours inassouvi.

Pour en savoir plus :
(c) MegaWare 2008